Mercredi, 28 Septembre 2011
Requires Macromedia Flash. Get Macromedia Flash.

Xu Yong + Yu Na



Présentation

“Solution Scheme” est un projet artistique né en 2006 de la collaboration entre le photographe Xu Yong et une ancienne call-girl et hôtesse de bar Yu Na. Il rassemble une douzaine de photographies accompagnées d’un texte autobiographique de la jeune femme qui englobe un concept expérimental et une action réelle.
“Solution Scheme” propose des images de Yu Na nue ou en tenue provocante sexy, à l’érotisme outrancier, entourée d’hommes impassibles, en costume noir dans une ambiance de conseil d’administration, dans des bureaux lugubres. La scénographie froide, le décor minimaliste, sans narration ni anecdote, l’atmosphère silencieuse qui rassemble en frise des personnages qui ne communiquent pas entre eux, rendent l’atmosphère décalée, mélangeant l’ironie et l’absurde, l’incongruité et le sinistre des situations. Phriné ne parade pas devant ses juges mais au contraire les visages des hommes sont marqués par une concentration, presque une méditation mêlée d’absence, étrangers à la scène qui se joue sur leurs yeux. Des lunettes noires, la lecture de journaux, des processions grotesques, ou des rassemblements patriotiques font d’eux des masques anonymes et uniformisés, indifférents au monde dans ce qu’il a de plus trivial. Yu Na dans chaque photographie est la femme qui possède le déclencheur de la caméra, elle contrôle chaque scène et est seule détentrice de contrôle et de pouvoir sur son image et sur ces hommes qui l’auraient normalement humiliée et exploitée. Paradoxalement si elle ose raconter dans sa biographie son existence de call girl, objet absolu du désir des hommes dans sa plus sordide manifestation, et s’exhiber dans ses images avec la plus grande impudeur, elle tente de reconquérir par ce processus artistique ce qu’elle avait perdu en dignité et sa nouvelle identité. Elle transforme le processus de vente et de négociation de son propre corps en création d’oeuvre d’art et réhabilite sa fonction en l’anoblissant.

De même, le photographe lui permet par sa participation artistique et son soutien financier d’échapper à sa triste condition et de transformer son statut de prostituée en celui d’une artiste active. La subtile mise en place néo-classique des personnages (compositions pyramidales ou en frise, éléments de décor comme les drapeaux ou les rideaux rythme architectural) n’est pas sans rappeler l’héroïsme de certaines oeuvres de propagande révolutionnaire, l’aspect ‘pompier’ des opéras de l’époque maoïste et en rajoute dans l’ironie et le cynisme dans des images académiques genre ‘la liberté guidant le peuple’; en effet, amer constat que cette nouvelle liberté qui comme la peste peut être aussi le véhicule des grands dangers de la corruption morale, de l’exploitation humaine, du mépris de l’autre, de la solitude. Dans ces fausses allégories outrancières, les deux associés discréditent, (l’une par sa propre expérience et l’autre par la mise en scène de ses fictions) le mythe de la société prospère et florissante et expose la décadence qui se cache derrière. Comme de nombreux artistes chinois aujourd’hui Xu Yong s’interroge à travers ces mini performances sur la situation de la Chine d’aujourd’hui et sur les pathétiques conséquences de la mondialisation. Il rêve d’apporter une proposition pour une société plus humaine basée sur la conscience individuelle, la justice et la liberté.

Biographie

A venir.

Expositions

A venir