Mercredi, 28 Septembre 2011
Requires Macromedia Flash. Get Macromedia Flash.

Xavier Zimbardo



Présentation

Le génie des apparitions
Depuis qu’il s’est évadé, il y a vingt ans, de l’archipel du verbe où le cantonnait son métier d’enseignant, pour se donner à temps plein à sa vocation de créateur d’images, Xavier Zimbardo a rapporté de ses vagabondages à travers les continents et les mondes une éblouissante collection d’oeuvres photographiques. Rien à voir avec des clichés façon reportages documentaires, anecdotiques, pittoresques ou exotiques.
Chacune de ses images se donne à voir comme une apparition, où la part de l’imaginaire, l’incidence du hasard, les impromptus de l’inspiration hantent le champ du réel. Qu’il s’agisse de vues, de scènes, de portraits, cet éclat venu d’ailleurs irise l’instantané. La visée de l’artiste n’est pas de reproduire techniquement ce qu’il a sous les yeux, mais de produire subjectivement ce que fait vibrer, du fond de son oeil aux abysses de l’hypothalamus, l’éclairement singulier de l’image captée. De la prise de vue au tirage, en passant par le travail au négatif ou à l’écran toute oeuvre de Zimbardo s’accomplit comme une danse sur le nerf optique. Avec toujours ce besoin d’aller plonger son objectif focal, mental, libidinal dans un audelà du visible, nous conviant à porter notre regard du côté de l’âme errante des choses, des vivants et des mondes. Ce qui lui valut d’être qualifié de photographe chaman. Un événement de son parcours créatif a eu, à cet égard, un effet décisif : sa rencontre en 1992 avec l’Inde profonde, plus précisément aux environs de Mathura dans l’Uttar Pradesh, à l’occasion de la Holi.
Fête traditionnelle du printemps et de l’amour, célébrée chaque année sous le signe de Krishna au moment de la pleine lune d’équinoxe, la Holi mobilise des foules, plusieurs jours, plusieurs nuits durant, dans un climat de folle effervescence rituelle, stimulant toutes les ardeurs vitales de la communauté. « La Holi, écrivait Mircea Eliade qui vécut longtemps en Inde, a gardé jusqu’à une époque récente tous les attributs d’une orgie collective, déchaînée pour exacerber et porter au maximum les forces de reproduction et de création de la nature entière. Toute décence est oubliée, parce qu’il s’agit là d’une chose bien plus sérieuse que le respect des normes et des coutumes : il s’agit d’assurer la vie dans sa continuité. » Avec toujours cet effet–paradoxe : c’est dans les grandes décharges d’énergie vitale que l’esprit se recharge de sens et de vitalité. Si l’ampleur et la frénésie des débridements charnels auxquels donnait lieu dans le passé la célébration de la Holi sont aujourd’hui plus symboliques que réels, l’éclat orgiastique y est toujours intensément perceptible. Au plein feu de ce sacre du printemps et de l’amour, la multitude des célébrants s’asperge d’eau teintée de fleurs rouges d’Ashoka, la couleur du sang qui flue dans nos artères, irrigue notre chair, symbole de la force du vivant dont nous ne sommes que des corps de passage. Rouge est aussi la couleur fusionnelle de l’appel des sens, de cette attraction physique des corps que, le temps de la fête, l’explosion de ferveur générale libère des interdits et contraintes de l’ordinaire des jours.
À l’époque où Xavier Zimbardo revint de l’Uttar Pradesh porteur de sa fabuleuse suite d’images de la Holi, il me raconta comment, immergé pendant des jours et des nuits dans la débordante euphorie de toute une population d’hommes et de femmes en liesse célébrant la plus ardente de leur fête votive, il avait vécu, là-bas, une expérience d’une bouleversante et indicible intensité, quelque chose comme une initiation, un rite de passage dont il voulait que sa pellicule soit le révélateur. Il perdit dans l’aventure quelques kilos et une partie de son matériel mais y gagna une bonne part de ce qui constitue l’essence même de son pouvoir de créateur d’images. Ce pouvoir singulier et quasiment alchimique de naviguer de l’en deçà à l’au-delà de l’image perçue, de se jouer du réel comme d’une illusion ou inversement, de torturer le négatif pour sanctifier le positif, d’inscrire l’invisible dans le cadre du visible se retrouve, d’une manière ou d’une autre dans l’impressionnant florilège de sujets ou d’objets qui motivent ses prises de vue. On pourrait presque dire ses prises de vie, tant la photo est pour lui le moyen par excellence d’affirmer son insatiable appétit d’être et de devenir.
Revenu plusieurs fois en Inde, ces derniers temps, comme on va en pèlerinage, Xavier Zimbardo en a rapporté de nouvelles images captées au fil de ses éblouissements, composant comme une suite et un accompagnement mélodique de ses premières visions de la Holi. C’est un choix de ces images aux tonalités flamboyantes qu’il expose à partir du 29 novembre 2007 à la Galerie Albert Benamou, sur le thème « Le sacre des couleurs ». Chacun pourra y reconnaître ce génie des apparitions qui transparaît dans toutes les oeuvres photographiques de Xavier Zimbardo.
Georges Marbeck.

Biographie

2007
Reprise des recherches en Inde sur les usines textiles et sur les cérémonies de Holi.
Création de l’association PHOTSOC avec une douzaine des membres les plus actifs de la première édition du Festival.
Parution de « MADE IN SARCELLES, BELLE COMME LE MONDE » en septembre 2007 chez IMAGES EN MANOEUVRES.
Parution de « HOLI, FETE DE LAMOUR ET DU PRINTEMPS » en novembre 2007 chez IMAGES EN MANOEUVRES.
Préparation d’un livre sur Moscou à paraître en 2008 chez IMAGES EN MANOEUVRES.
Achèvement d’un livre sur la renaissance des Arts Marquisiens avec Georges MARBECK, à paraître en 2008.
Entreprend une série de voyages en Afrique Noire. Rejoint l’agence RAPHO ( www.eyedea.fr )

2006
Publication chez « Hommes de Parole » du livre « VISAGE DE PAIX », rassemblant les portraits de 50 chefs religieux juifs et 50 chefs religieux musulmans éclairés à la bougie (« Qu’une même Lumière les relie ! ») appelant à la tolérance et au dialogue, et condamnant l’utilisation de la violence sous couvert de la foi.
Elu au Conseil d’Administration de l’UPC (Union des Photographes Créateurs www.upc.fr )

2005
Fondateur et Directeur Artistique de PHOTSOC, Festival International de la Photographie Sociale (www. photsoc.org). Première édition en avril 2006.
Travail sur la banlieue en prévision d’un livre à paraître en septembre 2007 : « Made in Sarcelles, Belle comme le monde ».

2004
Création de la série numérique « Les Oracles du Silence »

2003
Livre « Living in Mount Athos » (Bibliorama, Athènes)
Exposition « La Rétine en Révolte » contre l’invasion de l’Irak, Festival de la Fotografia, La Havane, Cuba
Exposition « L’Odyssée du Belem », Festival Chroniques Nomades à Honfleur
Exposition « Voiles », série en numérique, Galerie Arkos (avec Mickaël Ackerman), Festival Nicéphore à Clermont- Ferrand
Exposition « Les Moines de Poussière », La Menuiserie, Festival Photofolies à Rodez
Exposition « L’Odyssée du Belem », Musée des Douanes à Bordeaux
Exposition « Illuminations sur la Toile », Festival International Photo de Nature à Montier-en-Der
Exposition collective « Portraits / Visages 1853-2003 » à la BNF
Travaille à deux vidéos documentaires, l’une sur la situation des petites bonnes au Maroc avec l‘association humanitaire « Solidarité Féminine », l’autre sur les rituels de la Santeria à Cuba.
Voyages au Guatemala et aux Marquises

2002
Exposition « Monks of Dust – The Holy Men of Mount Athos», Espace DUPON
Exposition « Xavier Zimbardo Photographies 1981- 2001» à la BNF
Livre « Cuba Mi Amor » (Rizzoli, New York).

2001
Publication du livre « Monks of Dust – The Holy Men of Mount Athos » (Rizzoli, NYC)
Nomination pour le prix SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédias)
Achève son travail sur les Araignées à paraître chez Rizzoli, « Dancing on a Thread », avec l’aide de Kodak Professionnel
Réalise deux vidéos expérimentales, « Les Bambous » et « La Salamandre », avec l’aide de Canon France Plusieurs séjours au Maroc et à Cuba.

2000
Publie « India Holy Song » (Rizzoli, New York, 2000).
Travaille sur les lépreux et les handicapés mentaux en Inde pour la Fondation Deva
Exposition « Om, le Chant Sacré de l’Inde » à Honfleur - Chroniques Nomades

1999
Voyages : Maroc, Israël, Macao, Iles Marquises et Polynésie Française.
Poursuit parallèlement plusieurs recherches sur le Nu, les Jardins (« Le Tour de l’Infini ») et une autre sur les Araignées (« Illuminations sur la Toile »)

1998
Engage avec l’AFAA une recherche sur Istanbul sensuelle et mystérieuse, en résidence d’artiste dans le cadre du projet « Mosquée Bleue », et à titre personnel un travail en profondeur sur le Maroc.

1997
réalise en Grèce au Mont Athos « Les moines de poussière » grâce à l’aide de l’AFAA (Association Française d’Action Artistique – Ministère des Affaires Etrangères)

1996
Reçoit une Bourse du FIACRE (Ministère de la Culture) pour son travail « Mémoire des miens - Portrait d’un clan »
Devient Citoyen d’Honneur pour Mérite Artistique de la ville de Cammarata - Province d’Agrigente en Sicile
Publie « Les Belles Disparues » aux Editions Natives avec un texte de Jean-Claude Lemagny, Conservateur Général pour la photographie contemporaine à la Bibliothèque Nationale de France.
Il se rend chez les Wanchos en Arunachal Pradesh.

1995
Travaille six mois sur les Pardons en Bretagne. Travaille sur les Nihangs, moines guerriers Sikhs au Punjab et sur la Grande Déesse Mère Maha Devi au Kerala.

1994
Travaille sur les minorités ethniques au Nord du Vietnam. Publie « Vietnam - Au Pays des Routes Contraires » avec l’ethnologue G. Rovillé.
Travail de recherche et de protestation en noir et blanc contre le terrorisme in-discriminé, le nationalisme et l’impérialisme « Les Yeux Crevés » qui aboutira à la série « La Rétine en Révolte »

1993
Reportage dans un village d’Amérindiens Tarahumaras dans la Sierra Madre au Mexique
Invité officiel du gouvernement de l’Inde dans les « Vallées Interdites » de l’Himalaya.
Rencontre exceptionnelle avec les sages jaïns Muni Digambara (vêtus d’espace) à Shravanabelagola - Karnataka à l’occasion de la Mahamastakabisheka qui a lieu tous les douze ans.

1992
Rencontre avec les Swamis hindous et les Bawas musulmans à Kataragama (Lieu le plus sacré du Sri Lanka)
Premier voyage dans la Sierra Tarahumara au Mexique
1991 Une bourse de la Fondation Kodak Pathé lui permet de mener à bien « Les Belles Disparues ».
Son reportage sur les cérémonies de Holi en Inde fait le tour du monde (publications par les plus grands magazines).

1989
Devient photographe professionnel.
Publie « Ladies » aux éditions Contrejour.

1988
Reçoit le « Prix Air France-Ville de Paris » qui consacre le travail des jeunes photo-reporters.

1982 - 1987
Préside à Sarcelles en banlieue parisienne une association de photographes amateurs dite « Club des Belles Images » où Guy Bernard lui enseigne la technique avec un savoir-faire et une exigence qu’il n’oubliera jamais. Il y présente des photographes confirmés autant que de jeunes auteurs.

1974 - 1979

Etudes universitaires à Paris (histoire et géographie, lettres et psychologie) OUVRAGES PERSONNELS
« HOLI » (Images en Manoeuvres, Marseille, paru en novembre 2007)
« Made in Sarcelles, belle comme le monde » (Images en Manoeuvres, Marseille, paru en septembre 2007)
« Visage de paix » (Hommes de Parole, Genève, 2006)
« Living in the Mount Athos » (BiBliorama, Athènes, 2003)
« Cuba Mi Amor » (Rizzoli, New York, 2002)
« L’Odyssée du Belem » (Gallimard, Paris, 2002)
« Xavier Zimbardo Photographies » (Catalogue d’exposition de la BNF, 2002)
« Monks of Dust - The Holy Men of Mount Athos » (Rizzoli, New York, 2001)
« India Holy Song » (Rizzoli, New York, 2000)
« Les Belles Disparues » (Ed. Natives, 1996)
« Vietnam - Au Pays des Routes Contraires » (Ed. Peuples du Monde, 1994)
« Xavier Zimbardo » (Catalogue d’exposition du Musée Niepce, 1992)
« Ladies » (Coll. Cahiers d’Images, Contrejour, 1989) OUVRAGES COLLECTIFS
« Photographes Amoureux » (Coll. Cahiers d’Images, Contrejour, 1989)
« La Montagne des Photographes » (E. Foch, Bordas- Contrejour, 1989 - Prix Nadar)
« Ecrits momentanés » (Denis Roche, Paris Audiovisuel, 1989)
« Un texte, une image » (Asphodèle-Atlantique, 1991) Catalogue du Mai de la Photo à Reims 1994 (1994)
« Portraits – Visages 1853 – 2003 » (BNF – Gallimard 2003)

Expositions


PRINCIPALES PUBLICATIONS
Grands Reportages Mai 2007 Bénarès
Phot’Art Mars 2007 Le photographe chamane
Réponses-Photo novembre 2006 Couleur
La Montagne, Septembre 2003, Les quarante vies de
Xavier Zimbardo, par Roland Duclos
Gente di Fotografia n° 13, été 1997, Le parole e le forme (II) par J.- C. Lemagny
Gente di Fotografia n° 12, printemps 1997, Le parole e le forme (I) par J.- C. Lemagny
Photographers International n° 30, 1997-2 (texte par Jean-Claude Lemagny) : Xavier Zimbardo, Shining Sisters
Réponses-Photo février 1997 : Trois questions à Xavier Zimbardo
Zimbardo, la rétine en révolte, 1996, texte inédit de J.C. Lemagny
France Photographie n° 149 (texte et interview par Loïc Métayer) : Photobiographie
View on Colour n° 4: Holi, fête de l’amour et du printemps”
Réponses Photo n° 31: Xavier Zimbardo, portrait en 24 poses
Private (Italie, automne 93): Les Belles Disparues
Caméra International n° 35: Les Belles Disparues
Vis-à-Vis International n° 10: Acquisitions récentes de la BN
Courrier Professionnel Kodak, hiver 92: Xavier Zimbardo, priorité à l’émotion
Photo n° 296: L’été indien de Xavier Zimbardo
Photo-Reporter avril 1991 (texte de Sophie Manrique):
Ladies, Les photoreporters face à leur conscience.
Leica Fotografie International 3/90 (RFA, texte de Martina Mettner): Ballade Indienne
La Fotografia n°8 (Espagne, texte de Josep Rigol): Ballade Indienne
Photographie 5/89 (RFA, texte de Michael Koetzle) : Ballade Indienne
City n°29 (texte de Denis Roche)
Art Press n° 124 (interview): Expo A la sensitive
Zoom n° 132 (texte de l’auteur): Ballade Indienne

EXPOSITIONS PERSONNELLES
« Transhumance au Maroc », Festival International de la Photographie de Montagne, Pralognan la Vanoise
« L’Esprit des Lieux », L’Oeil en Seyne, La Seyne sur Mer (2006)
« Visage de Paix », Madrid, Sarcelles et Paris (2006)
« La Rétine en Révolte », Festival de la Fotografia, Castillo del Moro, La Havane (2003)
« L’Odyssée du Belem », Festival Chroniques Nomades à Honfleur (2003)
« Voiles », Galerie Arkos, Festival Nicéphore à Clermont- Ferrand (2003)
« Les Moines de Poussière », La Menuiserie, Festival Photofolies à Rodez (2003)
« L’Odyssée du Belem », Musée des Douanes à Bordeaux (2003)
« Illuminations sur la Toile », Festival International Photo de Nature à Montier-en-Der (2003)
« Xavier Zimbardo Photographies 1981-2001 à la BNF », Paris (2002)
« Les Moines de Poussière », Espace Dupon Bastille, Paris (2002)
« Om, Couleurs de l’Inde Sacrée », Chroniques Nomades, Honfleur (2000)
« Les Moines de Poussière », Cholet (2000)
« Photographies », La Comédie du Regard, Montpellier (1997)
« Les Belles Disparues », Espace Dupon Bastille, Paris (1996)
« Au-delà », Galerie Vieille du Temple, Paris (1996)
« Couleurs de l’Inde Sacrée », Château de Cammarata, Sicile, Italie (1996)
« La matière, le désir, la mémoire et l’oubli », Galerie Pennings, Eindhoven, Pays-Bas (1995)
« Les Belles Disparues », Galerie Contrejour, Paris (juinjuil. 1993)
« Xavier Zimbardo », Musée Nicéphore Niepce, Chalon, (déc. 1992- fév.1993-Les Belles Disparues et En Inde)
« En Inde » (couleur) , Visa pour l’Image, Perpignan (sept.1992)
« Des coquelicots pour Caroline », Il Diaframma, Milano (nov. 90)
« Ladies », Centre Photographique Hellénique, Athènes, Grèce (avr. 1990)
« Ladies », Galerie Angle-Le Corum, Montpellier (fév.- mars 1990)
« Ladies », Espace Gérard Philipe, Jarny (nov. 89)
« Ladies », Il Diaframma, Milano (oct. 89)
« Des coquelicots pour Caroline », Cholet (jan. 1989)
« Sortilèges », Espace Canon, Paris (3 mars-16 mai 1988)
« A la sensitive et telle que toujours... », 150 photographies dont Ballade Indienne, Kalyan mon fils , A la sensitive et telle que toujours... , CAP de Marne-la-Vallée (fév.-mars 1988)
« Ballade Indienne », Centre Photographique Hellénique, Athènes, Grèce (oct-nov. 87)
« Ballade Indienne », Maison des Artistes, Liège, Belgique (oct. 1987)
« Ballade Indienne », 3ème Biennale de la Photographie, St Quentin (mai-juin 1987)
« Plus Couleurs », Galerie d’Anvers, Paris (nov. 1986)
« Ballade Indienne », Galerie du Forum, Sarcelles (oct.- nov. 1986)

EXPOSITIONS COLLECTIVES
« Portraits / Visages 1853-2003 » à la BNF
« Les Moines de Poussière », nomination au Prix SCAM, Paris (2001)
« L’Espace du Repos », Le Poisson d’Or, Limoges (2001)
« The Dead », Mois de la Photo de Montréal, Canada (1997)
« De Dode », Horsens Museum, Danemark (1997)
« Fresh Work », Southeast Museum of Photography, Floride, Etats-Unis (1996)
« The Dead », National Museum of Photography, Bradford, Royaume-Uni (1995-96)
« Que vive la mort », Centre de Recherche pour le Développement Culturel, Nantes (1995)
« Corps Transparents”, Mai de la Photo à Reims (1994)
« Photographie et Textile », Cholet (1994)
« 17 photographes français autour du monde », AFAAContrejour (1994)
« Têtes », Galerie Vieille du Temple, Paris (1993)
« Un texte, une image », Asphodèle-Atlantique (1990- 1991)
« Végétal », Maison de la Culture d’Amiens (avr.- mai 1990)
« L’Oeil Témoin », Auvergne-Carrefour-Photographie, (été 1989)
« Révolution du Regard », Clisson (juin 1989)

COLLECTIONS
Museum of Fine Arts, Houston, Texas, Etats-Unis
Southeast Museum of Photography, Floride, Etats-Unis
Centro de la Imagen, Mexico.
Union Bank of Finland
Artothèque de Nantes
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
Bibliothèque Nationale de France, Paris
Maison de la Culture d’Amiens
Maison Européenne de la Photographie, Paris
Musée Nicéphore Niepce, Chalon sur Saône