Mercredi, 28 Septembre 2011
Requires Macromedia Flash. Get Macromedia Flash.

Philippe Perrin



Présentation

REMIX
Les dandys furent, au cours du XIX ème siècle, la rencontre d'une angoisse métaphysique, d'un contexte historique et d'une mode anglophile, presque anglomane en France. Le culte de la Beauté, de l'élégance, l'extrême attention portée aux questions d'élégance tendirent les existences de Georges "Beau" Brummell, de Lord Byron, d'Oscar Wilde et de tant d'autres. Mais cette recherche esthétique ne fut sans doute que le symptôme d'un mal plus aigu, plus profond, qui caractérise autant, sinon plus, le dandysme. La recherche d'un Idéal et le profond dégoût d'une société médiocre et veule.
Baudelaire le décrit comme une attitude à la fois temporelle et spirituelle s'exprimant par un élitisme traquant le vulgaire et la bêtise, à la manière de Barbey d'Aurevilly, virulent et superbe arbitre de son temps. Il fut également une quête. Une quête à la fois temporelle et spirituelle, mue par la recherche intransigeante de la subtilité, de l'excentricité ; une quête en forme de course effrénée contre le temps.
Le temps qui passe, fanant les visages et élimant le velours, ensevelissant l'être dans l'oubli, est sans conteste, l'ennemi intime du dandy. Seul adversaire taillé pour l'affrontement : l'Art.
Créateur iconoclaste et polymorphe, le dandy fut parfois peintre, écrivain ou poète (maudit ou adulé), mais il sacrifia généralement l'oeuvre plastique ou littéraire à une autre, plus absolue : sa personne. Sujet et objet de ses expérimentations éthiques et esthétiques, le dandy forge son propre mythe dans le chaudron brûlant de ses angoisses et de ses décadences, de son plaisir et de son affranchissement de la norme.

Que les premiers travaux de Philippe Perrin se soient déployés autour d'Arthur Cravan, poète et boxeur, esthète du scandale au raffinement  brutal, vivante incarnation de la volonté rimbaldienne ("Il faut être absolument moderne."), neveu d'Oscar Wilde, imposent de façon flagrante la filiation de l'artiste avec cette étrange et éclectique phalange métissant les anachorètes aux ultra mondains, les désespérés chroniques aux insouciants noceurs.
Perrin, dandy postmoderne à l'humour corrosif et au lyrisme explicite, démiurge mystico-trash au sourire de faussaire façonnant un univers pétri à la sueur du ring, au sang des idoles du grand banditisme, à la légende noire et dorée du rock'n'roll, aux relents nauséabonds d'un monde qui n'en finit plus de se saccager lui-même. Perrin, alchimiste sulfureux des tautologies exténuées où s'épuise notre société. Perrin, manipulateur hors pair du cynisme ambiant,  contrefacteur irrévérencieux d'images cultes, potache hédoniste et décomplexé se mettant en scène façon délinquant de l'art contemporain, hybride improbable mi-Scarface, mi-James Dean, mis aux arrêts par Nicolas Bourriaud et un collectionneur. Perrin, contrebandier de la pulsation sociale, trafiquant "d'hyper-objets" pour la liturgie de notre désormais hyperréalité, nourrie à la confusion du réel et du virtuel ; flingues et menottes géants corroborant en toute désinvolture les hypothèses chères à Baudrillard sur la perte du signe  dans un monde qui n'est même plus en crise, mais juste en proie à un irréversible processus catastrophique, à un gigantesque dérèglement de toutes les règles. Dans un monde où tout, vérité, travail, culture, information, sexe, langage, mémoire, événement historique, oeuvre d'art, autrui..., se voit frappé par le principe d'incertitude engendré par la dérive exponentielle du signe et la perte du sens, où le moindre concept se délaie jusqu'à l'absurde, noyé sous le prodigieux vertige des analogies, la facticité et les simulacres, à grand renfort de super, d'hyper, de cyber, de toute une artillerie sophistiquée de prothèses sémantiques.
Si l'imposture et l'illusion deviennent plus vraies que nature, si le réel est phagocyté par le fictif, si les événements dépassent la vitesse du sens, que reste-t-il à vivre ? Déambuler dans la galaxie Perrin et accepter son invitation à ne pas prendre des messies pour des lanternes peut être une voie possible...
Fanny Gayon, septembre 2008

Biographie

a venir.

Expositions

EXPOSITIONS PERSONNELLES
2008

REMIX. Galerie Sollertis. Toulouse.
HEAVEN EXPRESS. Bnb contemporaryartvision. Milano.

2007
STRAIGHT TO HELL BOY. Galerie Pièce Unique & Variations. Paris

2006
HEAVEN. Eglise Saint-Eustache. Nuit Blanche. Paris
DEATH OR GLORY. Halle Carpentier. Nuit blanche. Paris
SHOOTINGSTAR. Xin Dong Cheng Gallery. Beijin

2004
PHILIPPE PERRIN SUPERSTAR. Guy Pieters Gallery. Knokke. Belgique.
RUSSIAN ROULETTE. Aïdan Gallery. Moscow 2003
CAYENNE. Incognito. Paris

2002
GUNCLUB . Galerie Seine 51. Paris
LE MONDE VU PAR LA FRANCE. PART 1 . Odapark. Vernay. NL

2001
POUPESTROY . Galerie R&L Beaubourg. Paris

1997
LES MYSTÈRES DE PARIS. Maison Européenne de la Photographie (MEP). Paris
RENDEZ-VOUS AU CIEL. Galerie R&L Beaubourg. Paris UZI. Galerie Enrico Navarra. Paris

1996
SCUGNIZZO. Galerie Scognamiglio & Teano. Napoli
SHOOTINGSTAR. Galerie Pièce Unique. Paris

1995
MY SPEEDWAY. Galerie Beaubourg. Paris

1993
BLOODYMARY. (Avec Pierre Joseph) Galerie Jousse & Seguin. Paris

1992
BRAND NEW CADILLAC. Torch Gallery. Amsterdam

1991
STARKILLER. UN CARGO POUR ALGER. Galerie Air de Paris. Nice
LA CHAMBRE A L’HÔTEL WINDSOR. (permanent) Hôtel Windsor. Nice
STARKILLER, LA MAISON . (avec Jean Nouvel) Galerie Beaubourg. Paris

1990
MON DERNIER COMBAT. Salle sportive N°73. Moscow
MON DERNIER COMBAT.La Criée Art Contemporain. Rennes

1989
LA PANOPLIE PHILIPPE PERRIN. Chez Emmanuel Perrotin. Paris

1987
HOMMAGE A ARTHUR CRAVAN. Orangerie de la ville. Grenoble

EXPOSITION COLLECTIVES
2007

DESSINE MOI UN... Galerie Serge Aboukrat. Paris

2006
SCULPTURES EN PLEIN AIR. Xin Dong Cheng Gallery. Beijin
BANG BANG. MIAM. Sète BANG BANG. Musée d’Art et d’Industrie. Saint-Étienne.
CINEMAS. CNAC Magasin. Grenoble

2005
AUTOUR DE LA PHOTOGRAPHIE. Maison Européenne de la Photographie. (MEP). Paris

2004
L’ART ET LA GUERRE. Centre “La Filature”. Mulhouse

2001
COLLECTION DANIEL HECHTER. Muséum of Tel Aviv
L’ART A LA PLAGE. Enrico Navarra. Plages de Ramatuelle

2000
FIGURES LIBRES. Collection NSM/ABN AMRO. Fondation Guerlain. Paris
MACHINS/MACHINES. Autoportraits contemporains. Donjon de Vez
NARCISSE BLESSE. Passage de Retz. Paris

1999
DRIVE IN. Parking de l’Archet. La Station. Nice
FIN DE SIÈCLE. Galerie R&L Beaubourg. Paris

1998
SURPLUS. La Station. Nice
MOSAÏQUE. Galerie R&L Beaubourg. Paris

1997
TEEN TONIC. Hôtel Saint Simon.
FRAC. Angoulême OUVERTURE II. Château de Bionnay. Lacenas
VERSION ORIGINALE. Sur internet. Musée de Lyon

1996
LA COLÈRE. Centre Beaubourg Georges Pompidou. Paris
LE VOYAGE EXTRAORDINAIRE. Musée d’art contemporain. Lyon
OUVERTURE. Château de Bionnay. Lacenas
EGOISTES AT WORK. Forumstadtpark. Graz

1995
PASSIONS PRIVÉES. Musée d’art Moderne. Paris
COMMENTARIO SOBRE EUROPA. Palau del Scala. Valencia
NICE IS NICE. Centre d’art contemporain de Neuchâtel
PRÉSENTATION COLLECTION. MAMCO. Genève
AUTOUR DE ROGER VIVIER. Galerie Enrico Navarra. Paris 9X1. Galerie de Marseille. Marseille

1994
HORS LIMITES. Centre Beaubourg Georges Pompidou. Paris
KOMMENTAR ZU EUROPA. Muséum Moderner Kunst. Wien
NOUVELLE VAGUE. MAMAC. Nice TEKNE & METIS. Maison de Chypre. Athènes
PORTRAIT DE FEMME. Galerie Beaubourg. Vence
L’ART A LA PLAGE. Galerie Enrico Navarra. Ramatuelles
KOMMENTAR ZU EUROPA. (Muséum Moderner Kunst. Wien) École des Beaux Arts. Paris

1993
TATOO COLLECTION. L’art dans la peau. CRDC. Nantes CINÉMAS. Le Quartier. Quimper PERSPECTIVEN 93. (avec Axel Huber). Sarrebrücken
LE PRINCIPE DE REALITE. Villa Arson. Nice
OUVERTURE. Galerie Beaubourg. Vence
KRIEG (WAR). Trenniale de Photographie. Graz

1992
IL FAUT RECONSTRUIRE L’HACIENDA. CCC tours
ART MEETS ADS. Kunsthalle. Düsseldorf
ME, MYSELF AND OTHER. CNAC Magasin. Grenoble
CONFRONTATIONS. Muséum Moderner Kunst. Wien
THAT’S ALL MY FRIENDS. (curated Philippe Perrin). Galerie Montaigne. Paris
POSTCARDS FROM ALPHAVILLE. PS1. New York
LES MYSTÈRES DE L’AUBERGE ESPAGNOLE. Villa Arson. Nice

1991
INTERFÉRENCES. Muséum Moderner Kunst. Wien
METROPOLIS. Gropius Bau. Berlin
L’AMOUR DE L’ART. Biennale de Lyon

1990
LIGNE DE MIRE. Fondation Cartier. Jouy en Josas
FRENCH KISS. Halle Sud. Genève
APERTO 90. Biennale de Venise
COURTS MÉTRAGES IMMOBILES. Prigioni. Biennale de Venise
LES ATELIERS DU PARADISE. Galerie Air de Paris. Nice

1989
NOUVEAUX FRANCS. ELAC. Lyon
PUBLIC N°4. Magazine. Köln, Grenoble, London, New York 23
IMAGES DE L’ART FRANÇAIS. Galerie Tretiakov. Moscow

1988
CNAC MAgasin. Grenoble.
CASERNE VAUBAN. Sète